On n'a pas toujours le choix...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On n'a pas toujours le choix...

Message par Maeva Laurent le Dim 19 Oct - 15:41

"Je suis désolée, je n’ai pas le choix…"

Nom : Laurent
Prénom : Maeva
Âge : 22 ans
Nationalité : Belge
Affiliation : Descendants
Arme (optionnel) : Un fusil de précision, qu’elle a nommé Glenn, ainsi qu’un revolver, Lya, tous les deux steampunks.
Armes:
Glenn :

Lya :
Elle a aussi gagné en rp un pendentif en forme de hallebarde qu'elle peut faire grandir pour lui donner la taille d'une vraie hallebarde.

Points forts : Elle a une très bonne vision et de très bons sens, lui permettant de ne rien rater en combat.
Points faibles : Elle n'a pas encore l'habitude de ses sens aiguisés, elle n'aime pas faire du mal aux gens. Elle fera toujours tout pour protéger son frère et sa soeur.

Pouvoir : Nyctalope, elle peut voir dans le noir, tant qu’il y a au moins une source de lumière, même minime. Elle a aussi une vue bien plus développée que la moyenne et peut également, pas trop souvent quand même, adopter une vision thermique.
En rp, elle a gagné l'extension de son pouvoir à ses autres sens, ayant maintenant des sens plus élevés.

Apparence :
Jeune femme d’une vingtaine d’années, Maeva laisse toujours ses cheveux brun foncé pousser pour qu’ils atteignent le creux de ses hanches. Légèrement ondulés, ils encadrent son visage fin et clair. Ses yeux gris-vert sont très souvent cachés par des lentilles dorées. Celles-ci rappellent fortement la couleur dominante de l’arme qu’elle porte dans son dos. Elle mesure environ 1m71 pour 53kg et semble très peu musclée, et ne l’est pas vraiment en fait.
Glenn, son fusil de précision, a une crosse dorée et cuivrée, montrant quelques rouages par ci par là. Il présente un long canon en métal ouvragé et est relié à une sangle en cuir. Son révolver, lui, semble plus ancien, adoptant des couleurs plus terne. Son gros canon permet de tirer des coups puissants, mais ne permet pas de tirer très vite.

Caractère :
Très gentille, Maeva n’oserait pas faire du mal à une mouche. Elle se refuse à blesser quiconque, une de ses devise est : « Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse ». C’est pour ça qu’elle est aussi dangereuse qu’un oisillon nouveau-né. Elle est aussi calme et intelligente, ainsi que très loyale envers sa famille, qu’elle ferait tout pour protéger.
Cependant, une seconde personnalité s’est formée en elle, comme une façade derrière laquelle elle pourrait se cacher. Froide et provocante, ce n’est pas qu’elle tuerait sans hésiter, mais plus qu’elle accepterait de tuer parce qu’elle n’en a pas le choix. Cette façade n’arrive qu’en fin de mission, lorsqu’elle doit tuer des descendants contre sa volonté. Disons qu’elle veut préserver ce qu’il lui rester d’humanité.

Histoire :
Née en 2148, Maeva était un petit bébé extrêmement facile à vivre. Elle ne pleurait quasiment jamais et obéissait à ce qu’on lui disait. Depuis toute petite, elle avait une vue bien plus développée que la moyenne, mais personne ne s’en rendait vraiment compte. Une petite vie tranquille pour en enfant comme les autres en quelque sorte. Le seul détail qui tâchait un peu le tableau était la réaction de l’enfant lorsque venait le soir et qu’elle devait se coucher. En effet, celle-ci ne comprenait pas pourquoi on devait dormir à cette heure, sachant qu’elle voyait presque comme en plein jour, seules les couleurs étaient plus ternes. Elle obéissait donc à ses parents, mais préférait lire dans sa chambre, sans allumer la lumière, que de dormir.

A ses dix ans, elle était la fierté de ses parents grâce à ses bonnes notes en cours. Elle venait de rentrer dans sa quatrième année de primaire et tout se passait bien pour elle. Un petit frère, Glenn, venait de lui être donné et elle en était toute heureuse, l’aimant et s’en occupant à tout moment, délaissant même un peu les cours pour ça. Elle n’en restait pas moins une bonne et attentive élève que les professeurs aimaient généralement beaucoup.

Son entrée au collège ne posa aucun problème. Ses parents s’inquiétaient un peu pour elle car, malgré son âge, elle préférait rentrer rapidement après les cours pour s’occuper de son frère, plutôt qu’être avec des amis. En fait, ils se demandaient même si elle en avait, mais elle les rassurait en leur disant que tout allait bien pour elle. Cinq ans se passèrent ainsi, sans problème majeur, apportant à la jeune fille une loyauté sans failles envers sa famille, qu’elle aimait par-dessus tout, préférant la quitter le moins possible.

Un jour, lors de sa quatrième année de secondaire, alors qu’elle allait partir en cours pour avoir un contrôle, sa mère lui apprit une des meilleures nouvelles qu’elle aurait pu avoir à ce moment-là : elle allait avoir un petit frère ou une petite sœur ! Elle fut tellement heureuse qu’elle eut presque envie de ne pas aller en cours pour profiter de cette journée avec ses parents, mais, voulant rester la fierté de ses parents, elle se décida à aller faire son devoir, se jurant d’avoir la meilleure note possible pour fêter ça. Deux semaines plus tard, elle reçut sa note : 19,5.

Cinq mois après cette annonce, une tante de la jeune fille, qui était militaire, lui proposa d’aller faire une formation d’un an dans l’armée. Ayant toujours été fascinée par les armes en secret, Maeva avait de tous temps voulu apprendre à tirer et ce stage était une aubaine pour elle. Cependant, quitter sa mère, son père, son petit frère et sa future petite sœur – oui, maintenant elle savait que ce serait une fille – ne la rassurait pas vraiment. Elle accepta pourtant, après avoir réfléchi pendant un bon mois.

Sa formation la passionnait et elle avait chaque jour envie de rester un peu plus longtemps. Elle se fit un ami là-bas, probablement le premier de toute sa vie. Le jeune homme s’appelait Kyle et avait à ce moment-là 17 ans. Elle s’entendait très bien avec lui, et lui admirait la vitesse à laquelle elle apprenait à utiliser les armes. Ils restaient souvent ensemble, discutant de tout et de rien. Quand vint la fin de son année d’entrainement, elle fut déçue de quitter son nouvel ami, mais elle savait qu’elle retrouvait enfin sa famille, donc elle était quand même contente.

Rentrant chez elle, elle put enfin voir Lya, la petite sœur qui lui était née lors de son absence. Elle était contente de faire sa connaissance et recommença la même attitude que lorsque Glenn était né. Elle ne laissait pourtant pas celui-ci de côté et l’aimait tout autant du haut de ses quatre ans et demi. Il semblait que lui aussi aimait ce nouveau bébé car il lui faisait des papouilles tout le temps. Deux ans s’écoulèrent de cette façon, sans évènement particulier.

Quelques jours avant le troisième anniversaire de Lya, alors que Maeva était partie faire des courses, elle croisa un homme. Ils se stoppèrent tous les deux, se dévisageant l’un l’autre, avant de se reconnaitre. C’était Kyle, l’ami qu’elle s’était fait dans l’armée.
« Maeva ! Tu m’as manqué !
- Coucou Kyle ! »
Il l’avait prise dans les bras avant de continuer :
« Qu’est-ce que tu deviens ?
- Bah je continue mes études, et toi ?
- J’ai trouvé un groupe qui est parfaitement dans la ligné de l’entrainement militaire qu’on a fait ! Tu connais P.U.R.E ? »
A ces mots, Maeva se figea légèrement. Elle avait entendu parler de P.U.R.E, après tout, qui n’en avait jamais entendu parler ? C’était un groupe qui tuait les descendants. Elle ne savait pas vraiment qu’elle en était une, mais le principe même ne lui convenait pas, c’était inhumain. Elle fronça légèrement les sourcils.
« J’en ai déjà entendu parler, oui.
- Tu sais que, douée comme tu es avec les armes, tu pourrais trop nous être utile ?
- Tu voudrais que je vous aide à tuer des gens ?
- Ce ne sont pas des gens Maeva, ce sont des monstres…
- Tu racontes n’importe quoi ! Jamais je t’aiderai à tuer qui que ce soit ! »
Elle tourna rapidement les talons et s’en alla le plus vite possible, ne lui laissant même pas l’occasion de la rattraper. Elle alla vite faire ses courses avant de rentrer directement chez elle. Elle ne dit rien à ses parents, ne voulant pas les inquiéter, et recommença sa vie comme si de rien était. Ce fut comme s’il ne s’était rien passé… Jusqu’à la veille de l’anniversaire de Lya…

Ce jour-là, la jeune femme était dans sa chambre en train de travailler, lorsqu’elle entendit un bruit à l’étage inférieur. Elle ne sut pas vraiment ce qu’il s’était passé avant de voir Kyle l’empêcher de descendre. Elle le regarda, surprise, avant qu’il ne prenne la parole.
« Alors, tu ne t’es toujours pas décidée à nous rejoindre ?
- Je ne tuerais pas pour tes beaux yeux Kyle. »
Il la regarda avec un sourire.
« Ça veut dire que j’en ai ?
- Non. »
Très vite, sa surprise avait laissé place à un manque total d’expression sur son visage. Elle avait beau l’avoir beaucoup apprécié, voire peut-être un peu plus, pendant l’entrainement militaire, elle ne pouvait accepter qu’il soit chez les P.U.R.E et qu’il tue des gens sans le moindre état d’âme. Et encore moins qu’il lui demande de le faire aussi d’ailleurs. Elle le regarda dans les yeux, sans broncher, pendant qu’il continuait :
« Tu es vraiment sûre de ne pas vouloir me rejoindre ?
- Sors de chez moi Kyle. Tout de suite.
- C’est vraiment dommage que je sois obligé d’en arriver là…
- Qu’est-ce que tu veux dire ? »
Elle fronça les sourcils, ne comprenant pas trop où il voulait en venir, avant de se rappeler qu’ils étaient chez elle, là où sa famille était… Elle jeta un œil aux escaliers avant de tenter de s’y précipiter, voulant voir si sa famille allait bien, mais Kyle la saisit à la taille pour l’en empêcher.
« Je vois que tu as compris ce que je voulais dire. »
Elle leva vers lui des yeux mêlant colère et supplication.
« Ne touche pas à ma famille !
- Je t’avais dit que j’aurais préféré ne pas en arriver là, tu aurais dû me suivre directement Maeva, et rien de tout cela ne serait arrivé…
- J’espère pour toi que tu ne leur as rien fait !
- Pour le moment, ils vont bien. Mais après, ça ne dépend que de toi. »
Elle le regarda, craignant de comprendre où il voulait en venir. Il passa une main sur sa joue avant de poursuivre :
« Tu m’as manqué Maeva, tu m’as énormément manqué. Te voir manier des armes comme tu le faisais me fascinait et je veux que tu recommences. Au service de P.U.R.E. »
Elle secoua la tête. Il venait de confirmer ce qu’elle craignait…
« Je ne veux pas tuer des gens !
- Tu préfères que P.U.R.E tue ta famille ? »
Elle baissa la tête, coincée, mais il la lui redressa doucement.
« Tu es une jeune femme merveilleuse Maeva, pourquoi ne pas faire usage de tes capacités ? »
Elle ne répondit pas, refusant de le regarder en face. En elle, haine et détresse se mêlaient. Elle se détestait d’avoir mis sa famille en danger, elle se détestait d’être aussi faible, mais elle LE détestait d’oser lui faire ça, lui demander ça. Elle murmura :
« Je te suis, vu que je n’ai pas le choix… »
Il sourit et commença à la tirer doucement par la taille pour la diriger vers l’escalier. Elle se dégagea brusquement avant de le regarder sans expression :
« Ne me touche pas. Contente-toi de me dire où aller. »
Il soupira mais s’éloigna doucement d’elle, la guidant tout d’abord jusqu’à l’étage inférieur. La jeune femme s’arrêta, regardant sa maison. Il n’y avait plus aucun signe de vie et c’était sa faute… Elle baissa la tête avant de recommencer à suivre Kyle.

Il la mena jusqu’à une des bases de P.U.R.E et lui tendit plusieurs armes.
« Prends celles que tu veux.
-Je ne veux pas de tes armes qui ont déjà servi à tuer des hommes sans le moindre remords. »
Il la regarda en soupirant.
« Tu sais que la vie de ta famille dépend de ta capacité à collaborer avec nous, et surtout, à nous obéir…
- J’irai m’acheter mes propres armes, je n’utiliserai pas ces armes tâchées de sang. »
Il soupira à nouveau avant de lui tendre un paquet d’argent et de l’accompagner acheter ses armes. Légèrement surpris du choix qu’elle fit, il ne dit cependant rien et la laissa faire. C’est ainsi que Maeva obtint son fusil de précision et son révolver, qu’elle nomma des noms de son frère et de sa sœur pour prouver et se souvenir à chaque moment que c’était pour eux qu’elle se battait.

Une fois retournée à la base, elle regarda Kyle.
« Je veux les voir.
- Tu ne me fais pas confiance ? »
Elle ne répondit pas et il passa un doigt sur sa joue, la regardant avec des yeux doux.
« Tu devrais me faire confiance Maeva, avant tu ne doutais pas de moi ainsi… »
Elle recula d’un pas, le regardant avec un regard légèrement haineux.
« Avant tu n’avais pas enlevé ma famille pour me forcer à tuer des gens !
- Si tu ne voulais pas te destiner à cela, pourquoi as-tu suivi cette formation pour apprendre à utiliser des armes ?!
- Savoir se servir d’une arme ne veut pas dire l’utiliser pour tuer ! J’aurais jamais dû y aller cependant, tu as raison.
- Mais moi je suis content que tu y sois venue, ça m’a permis de te connaitre. »
Il tendit à nouveau la main vers son visage, mais elle donna un coup dessus.
« Ne me touche pas ! Ne m’approche même pas ! Je veux voir ma famille ! »
Il fronça légèrement les sourcils, quelque peu vexé, mais lui tendit la main. Prévoyant sa réaction, il commença :
« Si tu veux avoir l’espoir de voir au moins tes deux frangins, il va falloir que tu acceptes au moins ce léger contact avec moi. »
Plissant le nez d’un air énerve, elle posa sa main dans la sienne et le suivit. Après un long chemin dans le bâtiment, elle put enfin voir, derrière une vitre, Glenn et Lya. Lâchant brusquement la main de Kyle, elle posa ses deux mains sur la vitre. Lya était dans les bras d’une femme appartenant à P.U.R.E tandis que Glenn était assis dans un coin, sans bouger. Ils semblaient tous les deux perdus et effrayés et Maeva fronça les sourcils. Elle allait faire une remarque lorsqu’elle sentit quelqu’un la prendre dans ses bras. Elle se dégagea instinctivement et se retourna, pointant son revolver sur Kyle.
« La prochaine fois que tu me touches, je te mets une balle dans le crâne ! »
Il sourit, amusé.
« Savais-tu que, si tu me mets une balle dans la tête, c’est dans leur tête à eux que tu en retrouveras une également. Est-ce vraiment ce que tu veux ? »
Elle regarda une seconde vers la vitre et baissa son arme. Il éclata de rire et commença à se rapprocher, très sûr de lui. Elle posa sa main sur la vitre une seconde et ferma les yeux avant de partir en courant pour que Kyle ne la touche pas. Elle se blottit dans un coin, recroquevillée sur elle-même, et resta sans bouger pendant un long moment.

Le lendemain, sa première mission lui fut donnée… Après un long moment d’hésitation lorsqu’elle avait sa cible dans son viseur, elle tira. P.UR.E lui donna un bon nombre de missions, qu’elle effectuait toutes à contrecœur. C’était tellement en dehors de son caractère qu’une autre personnalité commença à faire son apparition en elle, une façade qui semblait la protéger de tout.
Ça ne la protégeait pourtant pas des nombreuses avances de Kyle, qui semblait ne pas vouloir la laisser un peu tranquille, mais elle avait appris à l’éviter, et à le repousser si besoin. Pourtant, elle craignait qu’un jour, il se lasse d’essayer de la conquérir…
avatar
Maeva Laurent

Messages : 62
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On n'a pas toujours le choix...

Message par Kolyn Izaan le Dim 19 Oct - 15:51











Bienvenue !



Tu es officiellement accepté sur Les Descendants !
Bienvenue chez nous !
N'hésite pas à faire une demande de RP Ici ! Et à créer ta fiche de gestion de personnage Ici ! si tu en as envie !
Bon RP et surtout : Amuse-toi bien !

(c) Fiche par Calys de L.Graph'




avatar
Kolyn Izaan
Admin

Masculin Messages : 285
Age : 13
Localisation : Derrière toi, je te surveille : D

Voir le profil de l'utilisateur http://lesdescendants.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum